cartographie electorale provisoire par district deuxieme tour

La carte des résultats provisoires du second tour de la présidentielle du 19 décembre 2018

Selon les résultats provisoires du second tour de la présidentielle du 19 décembre publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, est en tête avec 55,66% des suffrages exprimés contre 44,34% pour son adversaire, l’ancien président de la République, Marc Ravalomanana. 

Trente-sept districts sur 119 gagnés par Marc Ravalomanana

La carte des résultats montre que sur les 119 districts du pays, Andry Rajoelina est en tête dans 82 d’entre eux. Marc Ravalomanana, lui, mène dans 37 districts, dont 22 se trouvent dans la province d’Antananarivo. Les trois seuls districts de cette province où il n’a pas gagné sont ceux du premier, du deuxième et du quatrième arrondissements de la capitale. Dans la commune urbaine d’Antananarivo, il ne dépasse d’ailleurs son adversaire que de 412 voix.

Les autres districts gagnés par Marc Ravalomanana selon les résultats provisoires de la CENI sont les trois districts de la région de Betsiboka (Maevatanana, Tsaratanana et Kandreho), trois districts sur cinq de la région du Menabe (Mahabo, Miandrivazo et Belo sur Tsiribihina dans un mouchoir de poche : 394 voix d’écart), deux localités peu peuplés d’Atsimo Andrefana (Ankazoabo Sud et Beroroha), deux districts de Boeny (Ambato Boeny et Marovoay), trois districts de la province de Fianarantsoa (Ambatofinandrahana et Manandriana dans l’Amoron’i Mania et Ambohimahasoa de la Haute Matsiatra), ainsi que deux districts de l’Alaotra Mangoro (Amparafaravola et Andilamena). Il perd de 264 voix le district d’Ambatondrazaka.

cartographie electorale provisoire par district deuxieme tour

Cinq provinces sur six pour Andry Rajoelina

Dans la plupart des districts où il est en tête, Andry Rajoelina mène avec une avance confortable de plus de 60% des voix. Il fait carton plein dans la province d’Antsiranana où la couleur orange est foncée avec plus de 80% des voix. A Fianarantsoa, Toamasina et Mahajanga, il est respectivement à 62,45%, 69,73% et 68,43%. Dans la province de Mahajanga où il est mené dans le Betsiboka, son score est de 59,96%.

Les rares localités où le chef de file du Mapar l’emporte mais de peu face à son adversaire sont Ambovombe dans l’Androy, Ambatondrazaka dans l’Alaotra Mangoro, Mahajanga II dans le Boeny, Ikongo et Ifanadiana dans le Vatovavy-Fitovinany, Vohibato, Isandra, Lalangina et Ambalavao dans la Haute Matsiatra, Fandriana dans l’Amoron’i Mania, et les premier, deuxième et quatrième arrondissements de la capitale.

Marc Ravalomanana perd des voix dans 15 districts

Sur la base des résultats publiés par la CENI, l’avance enregistrée par Marc Ravalomanana dans les districts les plus peuplés du pays n’a pas suffi à combler son retard dans les autres districts. Cette avance est d’ailleurs amoindrie par le fait que dans une quinzaine de localités où il est en tête, les résultats provisoires montrent que l’ancien président de la République a perdu un total de plus de  50 000 voix par rapport au premier tour. Tel est par exemple le cas à Ambohidratrimo (-790), à Ankazobe (-4516), à Anjozorobe (-836), à Tsiroanomandidy (-5772), à Fenoarivobe (-3337), à Arivonimamo (-6389), à Miarinarivo (-6094), à Soavinandriana (-3091), à Betafo (-7780), à Mandoto (-4020), à Faratsiho (-3476), à Antsirabe II (-2202), à Ambatofinandrahana (-2296), à Manandriana (-418) et à Mahabo (-1323).

Participation de plus de 60 % dans quatre districts du Sud

cartographie participation par district deuxieme tour

Dénonçant des « fraudes massives », le Comité de soutien de Marc Ravalomanana semble surtout axer ses contestations sur les régions où l’ancien président de la Transition obtient plus de 80 % et où les taux de participation sont plus élevés que la moyenne nationale. Dans certains districts du Sud, tels que Betioky Sud et Ampanihy dans l’Atsimo Andrefana, Amboasary dans l’Anosy et Tsihombe dans l’Androy, le taux de participation est de plus de 60 % contre 48 % à l’échelle nationale. Dans ces districts, certains bureaux de vote enregistrent entre 90 à 100 % de taux de participation.

Lire aussi :  La cartographie des résultats du premier tour de la présidentielle de novembre 2018