photo une carte election

La cartographie des résultats du premier tour de la présidentielle de novembre 2018

Les résultats provisoires de la présidentielle du 7 novembre publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) samedi dessinent la tendance du rapport de force entre les deux candidats arrivés premiers à l’issue de l’élection. Les résultats officiels qui seront proclamés par la Haute cour constitutionnelle (HCC) au plus tard le 26 novembre devraient confirmer une tendance à la bipolarisation de l’échiquier politique malgache.

La carte des résultats montre néanmoins que pour l’un comme pour l’autre,  le scrutin est loin d’être gagné. Au second tour, le défi est de ne pas perdre des voix dans les régions où ils ont gagné, et d’en engranger le maximum dans celles où les électeurs n’ont pas encore arrêté leur choix sur l’un d’entre eux. Il s’agira également pour les candidats au deuxième tour de convaincre aussi bien les abstentionnistes que les électeurs qui ont voté pour les 34 autres candidats.

Lire aussi :  L'Arema ne se montre pas pressé pour les élections

Les régions du Sud, notamment l’Androy, l’Anosy et l’Atsimo Atsinanana, ainsi que celle du Nord Est, la Sava, où le président sortant Hery Rajaonarimampianina a fait des scores importants, restent à conquérir pour les deux candidats au second tour. Le scrutin reste ouvert dans les régions de Boeny, d’Alaotra Mangoro, de Haute Matsiatra, et de Vatovavy Fitovinany.

Les deux candidats ne devraient pourtant pas négliger les voix dans les régions où ils semblent avoir été écrasés, tout comme ils ne doivent pas considérer les régions où ils ont obtenu la majorité absolue comme acquises. En suffrage universel, chaque voix compte et gagner les suffrages des abstentionnistes et des indécis dans ces régions peut faire basculer les résultats.

Lire aussi :  Le nouveau président de la République devrait être connu au plus tard le 9 janvier 2019

carte-ELECTION-2018 (1) corrected

Selon les résultats provisoires publiés par la CENI, à l’échelle nationale, Andry Rajoelina qui est en tête a obtenu 1 949 851 voix sur les 4 975 018 suffrages exprimés, soit un pourcentage de 39,19%. Marc Ravalomanana est à environ 220 000 voix derrière avec 1 755 885 voix, soit 35,29%.