HCC-min

Les parlementaires de la coalition TIM-MAPAR-MMM-« indépendants » saisissent la HCC et le Bianco

Les députés issus du Tiako i Madagasikara (TIM), ceux du Miaraka amin’i Prezidà Rajoelina (Mapar), ceux de Malagasy miara-miainga (MMM) et certains « indépendants » ont déposé une « lettre de réserve » auprès de la Haute cour constitutionnelle (Hcc) dans la matinée de jeudi. Leurs partisans les ont attendus à Ambohidahy, en présence des éléments des forces de l’ordre.

La lettre fait part à la juridiction constitutionnelle des « illégalités » lors de l’adoption des projets de loi relatifs aux élections, selon Hanitra Razafimanantsoa, vice-présidente de l’Assemblée nationale. Celle-ci évoque le non respect de la procédure lors de la séance plénière. Ces parlementaires veulent également « attirer l’

Lire aussi :  La motion de censure du gouvernement en quelques mots

attention » des hauts conseillers sur des dispositions qu’ils jugent « inconstitutionnelles ».

Les élus ont ensuite rallié le Bureau indépendant anti-corruption à Ambohibao pour déposer officiellement une plainte pour corruption. Ils soupçonnent une infraction aux lois lors de l’adoption des projets de loi sur les élections et affirment « détenir des preuves ».

Les textes sur les élections avaient été adoptés à l’Assemblée nationale, sans les parlementaires de la coalition des élus presents à la HCC le 3 avril, à la fin de la troisième session extraordinaire. Ils sont actuellement examinés par le Sénat au cours d’une quatrième session extraordinaire du Parlement. Ils devront ensuite passer par le contrôle de cosntitutionnalité auprès de la HCC avant toute promulgation.

Lire aussi :  Expulsion manu militari de Christine Razanamahasoa de son domicile à Amparibe