Les députés reviennent à Tsimbazaza pour une troisième session extraordinaire

Le Parlement convoqué pour une troisième session extraordinaire

Le Conseil des ministres de jeudi a convoqué l’Assemblée nationale et le Sénat pour une troisième session extraordinaire à partir du 23 mars. Pendant  les douze prochains jours, le Parlement devrait continuer à examiner plusieurs projets de loi importants qui n’avaient pas été adoptés lors des deux premières sessions. Il s’agit des textes relatifs aux élections, à savoir les projets de loi organique relatifs au régime général des élections et des référendums, à l’élection du Président de la République et à l’élection des députés.

Les députés et les sénateurs devraient également examiner d’autres textes déjà  prévus lors de la première session extraordinaire. Ils doivent plancher sur des projets de loi touchant la lutte contre la corruption et contre le terrorisme à savoir le projet de loi sur la lutte contre le blanchiment d’argent de capitaux et de financement du terrorisme et celui sur le recouvrement des avoirs illicites. Les autres projets de loi concernent les ressources des collectivités territoriales décentralisées et les Zones économiques spéciales.

Lire aussi :  Deux semaines de séjour à Maurice attendues pour Claudine Razaimamonjy

Lors de la deuxième session extraordinaire, l’Assemblée nationale avait ajourné l’examen du projet de loi organique relatif au régime général des élections et des référendums et celui sur l’élection du Président de la République. Elle n’a pas pu examiner le texte sur l’élection des députés. Les textes sur la lutte contre la corruption, quant à eux, étaient censés être présentés au Parlement depuis juin 2017.