Le Tim attend que Marc Ravalomanana soit rentré avant de donner de nouvelles instructions

Le Tim n’aura finalement pas tenu sa manifestation à Mahamasina. L’accès au stade ayant été bloqué par les Forces de l’ordre, l’ancien président Marc Ravalomanana n’a pu que « rentrer ».

Les Forces de l’ordre ont néanmoins lancé des grenades lacrymogènes et dispersé de la poudre lacrymogène dans la foule pour éparpiller les partisans de l’ancien président qui avaient suivi son véhicule d’Anosy à Analakely.
« Nous devons ramener le président chez lui, au calme. Et c’est de là que seront données les instructions », a lancé à la radio Guy Rivo Randrianarisoa, questeur à l’Assembée nationale.

Pour l’instant, des partisans de l’ancien président se trouvent encore à Analakely et ses environs.

Lire aussi :  Rassemblement interdit - Le Tim attaque la décision de l'administration pour excès de pouvoir