batiment tribunal administratif antananarivo

Le tribunal administratif donne raison au Tim

Sauf changement, le parti Tiako i Madagasikara (TIM) pourra tenir son rassemblement au stade de Mahamasina le samedi 8 juillet. Le tribunal administratif a ordonné le sursis à exécution de la décision de la préfecture de police de ne pas autoriser la manifestation, à Anosy vendredi  vers midi.
Le juge n’est pas ainsi convaincu du bienfondé du risque d’atteinte à la sûreté de l’Etat  autour du rendez-vous.

La préfecture de police avait retiré l’autorisation qu’elle avait accordée au Tim pour le rendez-vous. C’est pourquoi les dirigeants de la formation politique fondée par l’ancien président Marc Ravalomanana ont porté l’affaire devant le tribunal administratif pour la contester.

Lire aussi :  Les premières grenades lacrymogènes ont été lancées par les forces de l'ordre

A la suite du retrait de l’autorisation, confirmée par l’Organe mixte de conception (OMC), l’état-major mixte opérationnel (Emmo) est entré en action. Des éléments des forces de l’ordre avaient investi le stade de Mahamasina et avaient bouclé les périmètres. Les hauts responsables de l’Emmo avaient exhorté la population à ne pas se rendre à Mahamasina et, pour ce faire, avaient indiqué leur intention d’envoyer des éléments pour sensibiliser les habitants dans les quartiers.