air madagascar

La finalisation du partenariat Air Austral – Air Madagascar prend du temps

Un mariage qui se fait attendre. Prévue avant le 31 mai, la signature de l’accord de partenariat stratégique entre Air Madagascar et Air Austral ne se fera que vers fin juin, voire même au début juillet. Et pour cause : tout n’est pas encore bouclé. Mais même quand la signature sera effectuée, la mise en œuvre du partenariat nécessitera encore un certain nombre d’actions.

Pour l’instant, les deux compagnies ne sont pas encore arrivées à s’entendre sur les détails précis de l’actionnariat de la compagnie aérienne malgache. S’il est acquis que l’Etat malgache restera majoritaire à 51%, et qu’Air Austral sera actionnaire à environ 49%, des détails, tel que le sort des petits porteurs comme Air France, d’autres sociétés d’Etat malgaches et le personnel d’Air Madagascar, sont encore en discussion.

Lire aussi :  Flous autour de la bonne santé d'Air Austral

« Les juristes des deux compagnies travaillent sur le pacte d’actionnariat et nous n’avons pas encore d’éléments là-dessus », a souligné Eric Kohler, administrateur d’Air Madagascar, lors d’un point de presse en marge d’une rencontre avec les professionnels du tourisme, vendredi.

Outre le pacte d’actionnariat encore en discussion, cet ancien président de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) explique également le décalage par l’évaluation technique et financière d’Air Madagascar. « Air Madagascar est une grande compagnie et il doit être tenu compte de certains paramètres complexes », a-t-il signalé, sans plus de détails. Mais « nous attendons aussi le président de la région Réunion, Didier Robert, qui est encore occupé pour des raisons personnelles, pour procéder à la signature », a-t-il poursuivi.

Lire aussi :  Le plan de Air Austral pour relancer Air Madagascar

A entendre Eric Kohler, ce « report » ne signifie ni blocage ni problème. Pour lui, la finalisation des négociations est en cours, et la signature de l’accord de partenariat devrait se faire dans les prochaines semaines. Ce qui ne signifie pas pour autant que le partenariat peut effectivement démarrer. Plusieurs points doivent encore être réglés dans les six mois suivant la signature avant que Air Austral puisse prendre la direction générale de la compagnie malgache.

Jean Marc Bourreau, chief operating officer de IOS Partners, explique qu’après la signature de l’accord, le gouvernement malgache doit encore s’atteler à la gestion de la dette de la compagnie qui s’élève à pas moins de 88 millions de dollars, ou encore à l’amélioration des plateformes aéroportuaires, tandis que Air Austral doit encore trouver les 40 millions de dollars de financement promis.

Lire aussi :  Aviation : Air Madagascar choisit Air Austral comme partenaire stratégique

Malgré un communiqué qui se voulait rassurant sur ces deux points à la veille de la date initiale de la signature, il est clair que la problématique du remboursement de la dette d’Air Madagascar reste entière, tandis que la recherche du partenaire financier pour l’accompagner dans son aventure malgache est encore en cours chez Air Austral