air austral

Flous autour de la bonne santé d’Air Austral

La situation risque d’être plus compliquée que prévu pour la compagnie Air Madagascar. L’éventualité d’un exercice difficile pour la compagnie Air Austral, son partenaire stratégique, semble un coup de massue pour la compagnie nationale malgache. Pourtant, le gouvernement voit en Air Austral un moyen permettant de relancer la compagnie aérienne malgache sur les rails de la croissance et de l’équilibre financier, « pour le plus grand bénéfice de l’économie malgache et du tourisme ».

Dans son édition de lundi, le site d’information Zinfos974 annonce des « nuages noirs  pour Air Austral ». Cette information est basée, selon ce média, sur la note d’information de la direction adressée à ses employés. « Dans ce courrier, la direction explique que l’exercice 2017-2018 sera difficile, avec sans doute un résultat dans le rouge. L’arrivée d’une concurrence plutôt regardée de haut par la direction de la compagnie, forte de ses convictions que rien ne pourrait lui faire de l’ombre », a expliqué ce journal en ligne. L’info a par la suite fait le tour des internautes malgaches.

Dans une note adressée aux médias malgaches, la compagnie réunionnaise laisse cependant entendre que cette information est « truffée de nombreuses erreurs et approximations« . Elle concède néanmoins que celle-ci est « fondée sur des extraits d’une note diffusée en interne à l’entreprise au personnel de la compagnie, faisant le point sur le contexte concurrentiel et les données du marché en cette période de basse saison, afin de les informer des dispositions d’ajustement prises en bon gestionnaire par la direction et, surtout, de les mobiliser« .

Lire aussi :  Gilles Filiatreault demande la justification des postes au sein de la compagnie Air Madagascar

Reprenant la note interne, Le Journal de l’île de La Réunion, rapporte aussi les difficultés de la compagnie réunionnaise, même s’il se veut moins alarmiste. « L’incertitude demeure sur le point de savoir si Air Austral basculera ou non dans le rouge ou sera parvenu à amortir l’impact du mouvement (social en début d’année)« , écrit ce quotidien sur son site internet. La compagnie, elle, se veut plus sereine et martèle que « la réalité n’a rien à voir avec cette information alarmiste« . Elle souligne même que « l’exercice 2016/2017, qui s’est achevé le 31 mars 2017, devrait être positif, ainsi qu’il sera annoncé bientôt, après la consolidation définitive des comptes« .

Lire aussi :  88 millions de dollars de dettes pour Air Madagascar

La compagnie Air Austral semble subir un nouveau coup dur avec l’arrivée des compagnies low-cost sur ses dessertes. Ces compagnies, comme French Blue, grignote petit à petit la part de marché d’Air Austral, avec un prix très attractif.  « Les voyants de la compagnie aérienne Air Austral passent à l’orange. Après une période faste, l’année financière 2017-2018 s’annonce plus sombre. Au point qu’elle est obligée de revoir le nombre de ses vols Réunion/Maurice à la baisse », a annoncé lundi sur son site internet Le Media Info.

« L’ensemble de ces éléments conduisent à une détérioration de nos résultats prévisionnels, déjà prévus négatifs pour l’exercice 2017-2018. Face à cette nouvelle donne, Air Austral se doit d’agir en compagnie responsable pour la bonne gestion de l’entreprise», cite par ailleurs Le Journal de l’Ile de la Réunion sur son site internet.

La compagnie réunionnaise mise pourtant sur le partenariat avec Air Madagascar pour renforcer sa position et maintenir son ambition de devenir le leader régional. « Le partenariat sera beaucoup plus axé sur le développement des vols régionaux. C’est sur ces lignes qu’on doit travailler beaucoup plus ensemble et aider à mieux se positionner sur l’axe Antananarivo – Paris, une ligne très importante », a déjà fait savoir Marie Joseph Malé, président directeur général de Air Austral dans les colonnes de L’Express de Madagascar en Avril.

Lire aussi :  Air Austral intègre le conseil d’administration d’Air Madagascar

Cette situation de compagnie Air Austral ne devrait donc pas avoir d’impact sur le processus d’ouverture du capital d’Air Madagascar. Les négociations sur l’accord de partenariat stratégique entre les deux compagnies entrent dans la dernière ligne droite. La signature du document prévu pour aujourd’hui a été reportée courant juin. Le contrainte de disponibilité des signataires a été avancée par une source, citée par L’Express de Madagascar, comme à l’origine de ce report. « D’une part, les investissements annoncés par la compagnie réunionnaise, prévus pour un montant de 40 millions dollars, sont d’ores et déjà assurés. D’autre part, l’Etat malgache dispose désormais des garanties nécessaires concernant l’apurement du passif net de la compagnie nationale », précise-t-on du côté du Conseil d’Administration d’Air Madagascar.
La compagnie régionale réunionnaise va prendre 49% du capital de la compagnie Air Madagascar et l’Etat gardera les 51%.