Kidnapping : Firoze Nourbay retrouve la liberté

Le jeune lycéen Firoze Nourbay a retrouvé la liberté  jeudi en fin de soirée.

« Firoze a été libéré dans la soirée. Il est auprès de ses parents, sain et sauf », a publié sur son compte Facebook la Communauté des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM). Alors qu’il attendait le bus scolaire qui devait lui conduire au Lycée Français d’Ambatobe, ce jeune français d’origine indienne âgé de 16 ans a été kidnappé au nez et à la barbe de sept policiers au niveau d’un point de contrôle d’Andranomena le mardi 11 avril.

Cet enlèvement a suscité des indignations de la part de la CFOIM et de la communauté des  Français basée à Madagascar en général. « Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’un mineur est victime de ces enlèvements crapuleux : de tels faits se sont déjà produits, notamment à Tamatave et à Tuléar », indiquait le communiqué de la CFMOI à la suite de l’enlèvement de ce lycéen.

Lire aussi :  Kidnapping d'Yanish Ismaël : le Syndicat des industriels s'insurge

Le jour du rapt cinq bandits armés ont débarqué avec une Renault Espace qu’ils ont garé devant le pick-up tout-terrain de la police. Sous la menace de fusils d’assaut, la kalachnikov, les policiers sur place n’ont opposé aucune résistance. Cet acte s’est déroulé sous les yeux impuissants de ses camarades du lycée se trouvant à bord du bus scolaire.