port louis-mauritius

Deux semaines de séjour à Maurice attendues pour Claudine Razaimamonjy

Selon une source indépendante, s’appuyant sur des confidences des autorités locales, Claudine Razaimamonjy, devrait, officiellement, demeurer deux semaines à la clinique Fortis Darné, à Floréal, à Maurice.

Quelques informations filtrent sur les conditions de l’arrivée de la conseillère du président malgache Hery Rajaonariampianina. Cette dernière est arrivée à Plaisance le lundi 10 avril à 9h45 par un jet privé. Elle est passée par un salon privé, le Yu Lounge.

Le service de l’immigration mauricien n’aurait pas été averti par les autorités malgaches, du moins officiellement, que Claudine Razaimamonjy fait l’objet d’une enquête judiciaire. Elle avait  débarqué dans l’île sœur « comme une touriste » aux yeux de la Police aux frontières mauricienne.

Lire aussi :  Le syndicat des magistrats dénonce toute immixtion dans l’affaire Razaimamonjy

Claudine Razaimamonjy est, entre autres, accusée de détournement de deniers publics, de favoritisme dans l’attribution de marchés publics et de blanchiment de capitaux. Elle devait être placée sous mandat de dépôt après son audition auprès de la Chaîne pénale anti-corruption le mercredi 7 avril. Mais la milliardaire avait tout de suite été conduite au service de réanimation médicale à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona.

La conseillère du Président de la République, accompagnée d’une délégation réduite, avait pu quitter le pays dans le cadre d’une évacuation sanitaire pour effectuer une angiographie cérébrale à Maurice. Un départ suscitant des questions dans la mesure où le Procureur général de la Cour d’appel affirme n’avoir pas levé l’interdiction de sortie du territoire de la prévenue. Le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) parle même d' »évasion organisée » dénonçant une « procédure viciée ».

Lire aussi :  Affaire Razaimamonjy : Manifestation devant les locaux de Bianco à Ambohibao