Affaire Razaimamonjy : Manifestation devant les locaux de Bianco à Ambohibao

Une centaine de partisans de l’opérateur économique Claudine Razaimamonjy ont manifesté devant le siège du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) à Ambohibao.  Ces manifestants ont brandi des banderoles réclamant la « libération immédiate » de cette conseillère du président de la République.

A également été aperçu sur les lieux le sénateur élu sous les couleurs du parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM), Riana Andriamandavy VII, dénonçant le caractère illégal de la « détention » de Claudine Razaimamonjy. « Sa garde vue est déjà expirée, qu’elle soit transférée devant la justice, ou qu’elle soit libérée », a-t-il scandé devant une centaine de manifestant, selon le quotidien L’Express de Madagascar.  La sécurité autour des locaux du Bianco a été renforcée par des éléments armés de la gendarmerie nationale.

La conseillère du Président Rajaonarimampianina a été interpellée par des éléments des forces de l’ordre lundi, à sa sortie d’un match de basket ball à Mahamasina Antananarivo. Elle a été emmenée par la suite au sein du bureau du Bianco à Ambohibao où de nombreux dossiers l’attendaient sur des affaires de corruption présumée. 

Lire aussi :  Incarcération de Claudine Razaimamonjy : Et après?
  • Navalona

    N’importe quoi. Des centaines de manifestants dites vous? Ils étaient une dizaine pas plus. Et le sénateur en question n’est pas un élu mais désigné. C’est tout à fait différent