tribunal

Mort d’un magistrat à Toliara : le « procès Rehavana » renvoyé

Dans un avant-dire droit, la Cour criminelle ordinaire qui se tient au Palais de justice à Anosy a renvoyé à sa prochaine session le »procès Rehavana ». Le non respect du délai de citation des accusés a motivé la juge chargée du dossier dans sa décision.

Seul un des 39 accusés a été présent à Anosy alors que la plupart d’entre eux sont dispersés dans toute l’île après leur affectation. Meurtre et rébellion font partie des charges retenues contre les policiers accusés. Michel Rehavana, alors substitut du Parquet au tribunal de première instance de Toliara avait trouvé la mort le 9 décembre 2011. Il avait été retenu de force par des policiers qui avaient réclamé la libération de l’un des leurs qui venait d’être condamné par la justice dans une affaire de banditisme l’impliquant à la suite de la perte de son arme. L’affaire avait provoqué une vive tension entre les magistrats et les policiers